Les Passagers de la nuit

Un film de Mikhaël Hers

Avec Charlotte Gainsbourg, Emmanuelle Béart, Noée Abita, Quito Rayon Richter, Thibault Vinçon

Paris, années 80. Elisabeth vient d’être quittée par son mari et doit assurer le quotidien de ses deux adolescents, Matthias et Judith. Elle trouve un emploi dans une émission de radio de nuit, où elle fait la connaissance de Talulah, jeune fille désœuvrée qu’elle prend sous son aile. Talulah découvre la chaleur d’un foyer et Matthias la possibilité d’un premier amour, tandis qu’Élisabeth invente son chemin, pour la première fois peut-être. Tous s’aiment, se débattent… leur vie recommencée ?

L’histoire commence le 10 mai 1981. Ce fait marquant inscrit ce film dans un esprit, une décennie, au charme et à l’ambiance bien particuliers. Tout ramène ici à cette décennie, sa musique, son contexte politique, jusqu’aux voix et à la gestion du son de celles-ci. Charlotte Gainsbourg est à la fois le personnage principal mais aussi l’âme des Passagers de la nuit. Elle habille le film de son regard et de sa voix douce. Mikhaël Hers (Amanda) a la sensibilité et l’intelligence de se nourrir de ces musiques, sonores et intérieures, pour dessiner un film qui ne se dévoile jamais complètement. Un très beau moment de cinéma qui trace un nouveau sillon dans cette filmographie décidément passionnante.

  • 1h51
  • France
  • 2021
  • Drame